top of page

Jeannie Cointre et Famy Sn : à la croisée du BTP, de la finance et de la cyber sécurité au Sénégal

Dernière mise à jour : 1 mai 2023

Entretien avec Jeannie Cointre sur le secteur du BTP au Sénégal


Qui est Jeannie Cointre ? À la croisée de plusieurs mondes, à première vue, tous différents : le sport, la finance et la cybersécurité, Jeannie a commencé sa carrière en tant que basketteuse professionnelle. Elle a ensuite rejoint le monde de la finance en 2005 avec des passages au Crédit Agricole, au Centre Européen pour la Recherche Nucléaire, et à Westmount Capital, boutique d’investissement où elle conseillait notamment l’entreprise FAMY SN, à ce moment, filiale du groupe de BTP français. Familière de l’activité, elle a récemment repris la présidence de FAMY SN, un changement de gouvernance qui s’inscrit dans une tendance plus globale de réengagement de la diaspora sur le continent africain. Passionnée par la cybersécurité, elle siège également au Conseil d’Administration de la fondation suisse DigiVolution et coproduit l’émission CyberEtik (Lémanbleu TV) qu'elle anime.

Comment appréhendez vous les nouveaux enjeux environnementaux que rencontre le secteur du BTP ? Quelles actions comptez-vous mener pour que votre activité réduise l'impact carbone tout en assurant une croissance de votre chiffre d'affaires pour les années à venir ? Nous appréhendons les nouveaux enjeux environnementaux du secteur à travers le numérique, grâce aux gains de productivité qu’il génère dans un secteur encore trop peu digitalisé. Nous en avons fait une de nos priorités. C’est un des sujets largement sous-traités dans le secteur et pourtant nécessaire. Nous avons aussi conscience que la digitalisation du BTP a un impact direct sur notre impact carbone.

Le numérique consomme énormément ! Nous voulons donc accompagner nos clients et partenaires dans la réduction de leur impact carbone sur l’ensemble de leurs chaînes de production. Cela se matérialise par le rassemblement de plusieurs entreprises - du secteur du BTP, de la construction, du secteur des mines et de l'assainissement - autour d’un instrument de bonne conduite, une charte dont on vous reparlera très prochainement. Parmi les consignes : le suivi des déchets électroniques tout en soutenant le recyclage et la réutilisation, la promotion de matériels plus sobres ou reconditionnés et aussi la réduction des applicatifs inutiles.

Comment oeuvrez-vous à la féminisation du secteur du BTP au Sénégal ? La féminisation du secteur du BTP au Sénégal et plus largement en Afrique, passe d’abord par la représentativité des femmes dans les instances. Au sein de FAMY SN, nous avons mis en place une politique de recrutement égalitaire. Elle se traduit à la fois par la signature et l’application de la Gender Diversity Charter de l’organisation Women Working For Change portée par l’Africa CEO Forum et soutenue par l’IFC - dont je suis ambassadrice avec l’honneur de représenter le Sénégal -, mais aussi par une pédagogie, qui se ressent dans nos communications, afin de faire connaître les métiers qui sont accessibles aux talents féminins. Dans cette optique, nous préparons une série d’initiative dès le mois de mars afin de sensibiliser les jeunes filles sur les opportunités qu’offre notre secteur et nous menons actuellement des discussions avec l’école d’Egletons, spécialiste de la formation aux métiers des TP.


Comment investir dans la construction d'infrastructures vitales pour l'intérêt commun ? Sur quels types d'infrastructures comptez vous vous orienter de prime abord ? Le besoin de rendre les villes “smart”, connectées, intelligentes s'accroît au quotidien. Les populations requièrent plus de mobilité pour couvrir leurs besoins, aussi bien essentiels qu'accessoires. Parmi nos accomplissements, nous pourrions mentionner les travaux d’infrastructure du TER reliant Diamniadio à l’aéroport AIBD. En effet, nous réalisons les terrassements et l’assainissement du lot N7, sur 4 km, qui se situe au niveau de l’aéroport. Ces types d’ouvrages se multiplient dans la sous-région et sont devenus prioritaires pour les entreprises et institutions. Au Sénégal, nous avons énormément de projets de construction dans le cadre du plan Sénégal Emergent et les ouvrages parlent d’eux-mêmes pour convaincre du besoin d’investissement dans ces derniers dans l’intérêt de tous.

Menez vous des actions éducatives auprès d'écoles et universités au Sénégal ? Effectivement ! La féminisation du secteur du BTP mais aussi la transmission de l’attrait pour les nouvelles technologies, le digital et la cybersécurité ne peut se faire sans passer par l’éducation. Nous accompagnons des écoles et universités sénégalaises comme l'École Elémentaire Keur Massamba Gueye de Thiès avec un soutien matériel grâce à l’appui de nos partenaires et collaborateurs. Ce soutien est aussi moral. Nous leur rendons visite régulièrement, pour suivre le parcours des enfants, discuter avec le corps professoral, les parents d’élèves et aider à trouver des solutions. La jeunesse nous tient à cœur et ce n’est que le début. La prochaine étape de notre engagement sera le lancement de la fondation FAMY SN qui sera un levier pour remplir notre responsabilité sociale au travers de nombreux projets dont celui de la création d’une académie. Entretien réalisé par Saad MOUNAN

495 vues0 commentaire

Comments


bottom of page